0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

,

« RSE, Sport & Entreprise », 6 années d’engagement

C’est un grand plaisir de fêter ces 6 années d’accompagnement et de transformations #Individuelles #Collectives #Organisationnelles.
Que de chemin parcouru et que le temps passe vite. #TropFiers 🙂

Faites un tour par ici, on vous dit tout tout tout … sur We Sport You.

A très vite pour en parler et apporter notre pierre à l’édifice dans vos projets de transformation. Avec plaisir !

MERCI encore pour votre confiance, votre fidélité et votre bienveillance.

Marjory MALBERT, fondatrice

Comme précisé précédemment, les aléas de la compétition et le manque de temps les empêchent de planifier des projets de carrière.

Il existe plusieurs « carrières » après celles de Sportif de Haut Niveau.

Certains ont réussi leur reconversion en restant dans le même secteur. Des anciens sportifs peuvent ainsi s’être retrouvés dans des métiers d’entraineurs (Fabien Galthié, Didier Deschamps) ou encore de journalistes, présentateurs et consultants pour les médias (Céline Géraud, Christian Palka). Certains peuvent occuper des postes au sein de gouvernement, notamment le Ministère des Sports, à l’instar de l’actuelle ministre Laura Flessel.

D’autres trouvent leur place ou se font recruter dans des secteurs comme les ressources humaines, la communication, le management ou encore le commerce. Citons par exemple Edgar Grospiron et Florence Masnada qui sont conférenciers en développement personnel ou encore Thomas Richard, DRH de l’Hôtel Hyatt à Paris-Charles de Gaulle. (6)

Il est également possible de trouver des sportifs créant leurs propres entreprises ou prenant la tête de groupe : ainsi, Alain Bernard et Christine Arron ont chacun monté une agence de coaching personnalisé ; Frank Mesnel et Eric Blanc ont fondé ensemble la marque Eden Park ; Stéphane Caron est directeur exécutif Europe de GL Électrique Finance ; Antoine Deneriaz a créé sa propre marque d’équipement de ski Antoine Deneriaz – Powered by passion ; ou encore Daniel Kurbel, PDG des cosmétiques Polaar et Eric Bedetti, avec son entreprise Censial.

Enfin, certains mettent leur notoriété et leur détermination à contribution pour soutenir des projets et œuvrer activement à la vie citoyenne. Il y a, entre autres, Lilian Thuram créateur de l’association Lilian Thuram-Éducation contre le racisme, Yannick Noah prenant part à diverses associations caritatives et notamment fondateur de Fête le mur contre l’exclusion des jeunes de quartiers défavorisés, Chantal Jouannot qui s’est impliquée politiquement dans les sujets d’écologie et d’environnement, ou encore Aya Cissoko qui milite pour la diversité et l’égalité homme – femme. (7)

Cependant, à ce jour, les sportifs de haut niveau réussissant pleinement leur reconversion sont trop peu nombreux, que ce soit à cause du manque de temps ou de préparation. Certains enchaînent les emplois sans parvenir à se fixer, d’autres font faillite ou se retrouvent au chômage. Dans des cas plus dramatiques, l’arrêt du sport, des entrainements et du rythme maintenus pendant des années les font plonger dans de profondes dépressions, aboutissant parfois à des suicides.

Conscient de cela, VOUS, en tant qu’entreprise, pouvez aller spontanément à leur rencontre et les aider à effectuer la transition entre sport et entreprise, se joindre à leur réseau et échanger avec eux. Nombreux sont les sportifs et les entreprises à s’être rencontrés, à avoir forgé ensemble un projet à long terme mené pas à pas, comme une formidable histoire écrite à plusieurs mains. (8)

6. Pourquoi recruter des Sportifs de Haut Niveau ?

Fort de leurs années d’expérience dans des milieux compétitifs, ils ont construit et optimisé des capacités hors normes tel le dynamisme, la persévérance, la combattivité, l’adaptation, la résistance à la malchance et à l’échec, et s’appuient sur des valeurs véhiculées par la pratique sportive comme le respect, l’entraide et l’écoute, valeurs qu’ils seront à même de transposer dans l’entreprise et à transmettre à leurs collaborateurs.

Leur présence permet aussi de renforcer la communication, que ce soit au niveau interne, externe ou sur la marque employeur) : les relations qu’ils ont tissées ainsi que leur notoriété augmente la visibilité de l’entreprise, et leur facilite également certains contacts. Ils peuvent endosser le rôle d’ambassadeur et apporter une valeur ajoutée dans la relation client. (9)

« Un sportif de haut niveau peut apporter beaucoup à une entreprise, mais doit également correspondre à la demande de celle-ci : l’identité et les connaissances qui sont lui propres ont une grande importance dans le processus de recrutement. Par exemple, la grande force d’un athlète habitué à la compétition par équipe est de pouvoir inspirer les individus et les groupes en créant de l’harmonie, de la synergie. Les mêmes objectifs se retrouvent dans les deux secteurs, il s’agit de guider vers le succès en conciliant équilibre et performance, deux valeurs très ancrées dans le sport. ». Jean-Charles TROUABAL, coach certifié HEC et ancien recordman du monde en athlétisme.

sportif de haut niveau


SOURCES

  1. gouv.fr : Le Sport de Haut Niveau c’est quoi ?
  2. gouv.fr : Les Chiffres clés du Sport 2017
  3. gouv.fr : évaluation de la mise en œuvre du double projet des sportifs de haut niveau
  4. Le Figaro : le Sportif doit penser très tôt à sa retraite
  5. Groupe Adecco : Sportifs de Haut Niveau… et après ?
    Celsalab : Jeunes Sportifs de Haut Niveau, Salaire de Bas Niveau
  6. We Sport You : l’importance du dirigeant sportif de haut niveau pour impulser les projets sport entreprise 
  7. France Inter : Sportifs et Engagés : 10 champions sur les terrains et dans la vie civile
  8. Huffingtonpost : la reconversion commence avec la carrière sportive
  9. We Sport You : Et si vos collaborateurs étaient vos intervenants « sport & entreprise »
 

  SOYONS CONNECTES

Parlons-en : +33 (0) 7 86 78 65 16 – contact@wesportyou.fr
Web : www.wesportyou.fr 
Twitter : @WeSportYou – LinkedIn We Sport You – Facebook : WeSportYou – Google + : WeSportYou – Instagram : WeSportYou
Nos événements « Sport & Entreprises »
  : WeSportYou

=> Retrouvez la Touch’ We Sport You

,

Staps Management – « Sport & innovation managériale » – Intervention M. Malbert

Entreprises et Olympisme : quelles pistes de collaboration ?

La journée olympique mondiale, qui a lieu aujourd’hui vendredi 23 juin 2017, est d’une importance particulière pour Parisville candidate pour accueillir les Jeux de 2024L’élection de la ville hôte aura lieu en septembre prochain, au terme d’une campagne de près de deux ans face à Los Angeles, Rome, Hambourg et Budapest. Néanmoins, seule la ville américaine demeure en lice, les autres ayant successivement retiré leurs candidatures. C’est donc une des dernières occasions pour notre capitale de marquer les esprits et montrer qu’elle est à la hauteur de cet événement. Sur deux jours (vendredi 23 et samedi 24 juin), Paris va donc proposer, gratuitement à toutes et tous, une multitude d’activités sportives et culturelles. Une piste d’athlétisme flottante est notamment installée entre le pont Alexandre III et celui des Invalides. L’objectif de ces deux journées, outre la promotion de la candidature française, est de réunir le plus de personnes autour du sport, de ses enseignements, des projets qui se développent autour de ce Mouvement, ainsi que de promouvoir l’Olympisme auprès du plus grand nombre.

    

Les Jeux Olympiques, c’est aussi un événement qui rassemble un grand nombre d’entreprises et autres organisations(associations, collectivités, institutions…) qui sont amenées à travailler ensemble – avant, pendant et après l’événement. L’idée est donc de définir comment développer ces collaborations. Dans ce contexte, de nombreuses opportunités apparaissent et vont apparaitre ! C’est ainsi l’occasion d’utiliser le levier « Sport » mais aussi « Santé & Bien-être » et « Sportifs de Haut Niveau » pour optimiser vos performances dans un cadre de travail le plus sain possible et donc de promouvoir « Un esprit sain dans un corps sain » (Mens sana in corpore sano), le tout dans une dynamique collaborative à la fois interne et externe, avec un ensemble d’acteurs et de parties prenantes liés au monde Olympique, sportif et business.

=> Nous allons voir comment vous pouvez concrètement tirer des bienfaits pour vous et votre organisation d’un accueil des Jeux Olympiques en France.

 


  LA PRÉPARATION PHYSIQUE ET MENTALE : SOURCE D’INSPIRATION MANAGÉRIALE


Cette actualité olympique est donc une occasion de regarder de plus près les habitudes quotidiennes de préparation et de récupération des Sportifs de Haut Niveau (SHN) afin de vous en inspirer pour intégrer le « sport santé bien-être » dans votre stratégie globale. Plus précisément, leur préparation physique et mentale est un sujet qui peut et doit vous intéresser car de nombreuses techniques peuvent être tout autant adaptées au quotidien des collaborateurs que des dirigeants dont les rythmes de travail sont souvent intenses, en plus d’une vie personnelle tout aussi soutenue. Les SHN et le staff accordent ainsi beaucoup d’importance à l’équilibre entre la part de mental et celle du physique dans leur performance. Ils partent du principe que prouesses « mentale et physique » sont liées.

D’abord, la préparation physique d’un athlète, qui va plus loin que la seule pratique sportive, se compose d’une diversité d’habitudes et de pratiques essentielles à un bon équilibre du corps. Des choses simples comme la qualité de l’alimentation, du sommeil ainsi que la mise à l’écart d’abus en tous genres (alcool, tabac…) font partie des clés du succès pour une performance sportive réussie. Il faut considérer votre travail et celui des collaborateurs de la même façon. N’hésitez pas à mettre en avant les siestes et donc d’aménager des espaces « Zen » ! De plus, même en cas de sédentarité, les journées de travail peuvent être particulièrement éprouvantes du fait de la simple posture ou du temps passé devant un écran par exemple. Les équipes doivent ainsi être en formepour pouvoir travailler efficacement et cela semble trop souvent oublié même si a priori cela va de soi.

 

Ensuite, il faut noter qu’une préparation physique aura probablement peu d’efficacité si elle n’est pas accompagnée d’une préparation mentale. La méditation et l’hypnose sont des entraînements très répandus chez les SHN. Par exemple, la méditation se pratique en s’isolant et se focalisant sur soi-même et sa respiration, sans chercher à contrôler les pensées qui traversent l’esprit. C’est un très bon outil de stabilité émotionnelle qui permet aux athlètes de faire face à la plupart des troubles liés à la pratique de leur sport (stress et frustration face aux enjeux…). Nous pouvons aussi citer la visualisation interne qui consiste à s’imaginer la pratique d’une activité sportive, en essayant d’éveiller mentalement les cinq sens et ainsi recréer le plus fidèlement possible une situation concrète. Par plasticité, le cerveau s’imprègne de ces images et les sportifs voient leurs performances s’accroître. Globalement, le travail sur le mental assure une performance physique plus sereine et maîtrisée.Vous pouvez vous inspirer de l’article : A méditer : l’équilibre « Corps Esprit » en entreprise

                    
Le thermomètre du stress de Kelley évalue l’intensité du stress et les émotions et pensées qui apparaissent lors de différents événements.
Vous pouvez aussi lire l’article suivant : « Novak Djokovic médite chaque soir et vous devriez faire pareil ».

=> Vous, ainsi que vos collaborateurs, avez des bienfaits à tirer de ce type d’entrainements. En effet, les salariés peuvent être perturbés par différents éléments de leur environnement de travail, tout comme chez l’athlète dans la pratique de son sport. Encourager la préparation mentale et physique, sous une forme adaptée à vos équipes, c’est favoriser une approche plus sereine du travail et c’est avant tout lui donner du sens. Vous, vos collaborateurs, les performances de votre entreprise ainsi que son image avez probablement beaucoup à y gagner.


LE DÉVELOPPEMENT DU MÉCÉNAT COMME ALTERNATIVE AU SPONSORING : NOTION D’ENGAGEMENT DES PARTIES PRENANTES PLUS QUE DE PUBLICITÉ


Les Jeux Olympiques offrent également de nombreuses opportunités économiques et marketing, ce qui attire des entreprises du monde entier. Nous pensons tout de suite aux partenaires (Coca Cola, Samsung, GE…) qui disposent de droits privilégiés en termes de publicité ou d’utilisation de l’identité visuelle des Jeux Olympique par exemple. Néanmoins, il est possible de s’engager autrement dans l’aventure olympique en tant qu’entreprise, et notamment si vous êtes de plus petite taille, que vous n’avez pas nécessairement les moyens et souhaitez trouver une solution plus adaptée à vos capacités et à votre identité d’entreprise.

C’est là qu’intervient le mécénat, qui apparaît comme une alternative intéressante au sponsoring. C’est pour vous une chance de vous engager au nom de votre entreprise et de vos collaborateurs pour une cause d’intérêt général qui présente de nombreux avantages. Le principe est simple : votre entreprise réalise un don en numéraire, en compétence, en nature ou en technologie à une œuvre (association sportive, fédération…) ou un athlète sans contrepartie (sauf la citation du nom de votre organisation par le bénéficiaire).

Où réside votre intérêt dans un tel projet ? Le mécénat sportif présente plusieurs avantages. C’est d’abord un moyen pour votre entreprise d’être reconnue pour son implication sociale, de devenir par ce biais un acteur à part entière du sport concerné ainsi que du développement du territoire local en collaborations avec les autres acteurs. Vous êtes aussi susceptibles de rencontrer de nouveaux partenaires et/ou clients par ce biais, notamment dans le cadre des Jeux Olympiques. C’est globalement votre image qui sera embellie et vous deviendrez partie prenante du fonctionnement d’un système plus vertueux. Un avantage managérial existe aussi et est peut-être le plus intéressant. En effet, c’est une opportunité de véritablement engager vos équipes dans un projet que leur entreprise soutient, par la participation dans le choix des causes à soutenir ou bien par des apports en compétence par exemple. C’est un élément que nous ne retrouvons pas nécessairement dans le sponsoring. De plus, la candidature de Paris pour 2024 est placée sous le signe du partage et de la responsabilité, avec par exemple le slogan officiel « Venez partager ». C’est donc une chance de plus de trouver des projets porteurs de sens et de cohésion pour vous et vos collaborateurs … et d’activer ainsi votreResponsabilité Sociétale d’Entreprise (RSE) !


Voici une association qui nous tient à coeur : l’Académie Nationale Olympique Française (ANOF). Sa mission consiste à promouvoir les valeurs du sport et de l’Olympisme. Son activité est organisée autour de deux axes : le patrimoine et l’éducation. 

Vous en avez tout plein d’autres : http://www.recherches-solidarites.org/media/uploads/sport2014.pdf


LA COLLABORATION DIRECTE AVEC LES SPORTIFS DE HAUT NIVEAU


Une opportunité réside dans l’accompagnement des SHN dans une optique de reconversion. En effet, d’après les observations du Club INSEP Alumni, nombreux sont ceux qui rencontrent des difficultés à se reconvertir car leur activité sportive les mobilise à plein temps et ils ne peuvent donc pas développer leur projet professionnel. Ils ont pourtant besoin de trouver un emploi pour assurer leur fin de carrière sportive car la plupart ont des salaires relativement faibles (4/10 gagnent moins de 500€ par mois). Vous pouvez donc en tant qu’entreprise mettre en place des partenariats avec ces sportifs. D’une part, vous pouvez leur apporter un soutien financier, leur permettant d’investir dans leur participation aux Jeux Olympiques par exemple, la qualification sportive ne suffisant pas toujours à des athlètes peu payés. De nombreux frais entrent en effet en jeu, entre le matériel, le financement d’un agent, d’un entraîneur… Vous pouvez, d’autre part, les embaucher en fin de carrière ou au cours de celle-ci. C’est un moyen pour vous de jouir de l’image de ces SHN en question, particulièrement dans le cas des Jeux Olympiques dont la médiatisation est très forte, mais aussi d’enrichir vos équipes avec des profils nouveaux et originaux, qui vous aideront à développer des programme « Sport Santé Bien-Etre ».

Nb : pour d’autres visions sur le recrutement, lisez cet article : http://wesportyou.fr/blog/post/selectionnez-la-meilleure-equipe-et-non-les-meilleures-individualites

Dans cette optique, le Club INSEP Alumni développe un projet du nom de Sportéki. Il s’agit d’un portail web de type réseau social pour faciliter le contact entre SNH et les acteurs (entreprises, institutions, personnalités…) pouvant leur offrir des perspectives de reconversion. Cet outil a aussi pour but de précisément définir les objectifs et besoins des athlètes pour leur proposer les solutions les plus adaptées à leur profil. Pour en savoir plus : https://clubinsepalumni.jimdo.com/sport%C3%A9ki/ et http://www.fosburit.com/projets/projet/sporteki-portail-web-dedie-a-la-reconversion-des-shn/
Suivez le développement de la plateforme SPORTEKI qui devrait voir le jour fin d’année 2017.
 


 


REFERENCES
1. We Sport You : sportéki
2. http://www.liberation.fr/sports/2016/07/29/athlete-qualifie-aux-jo-cherche-fonds-pour-se-preparer-a-la-competition_1468873

 
 

  SOYONS CONNECTES

Parlons-en : +33 (0) 7 86 78 65 16 – contact@wesportyou.fr
Web : www.wesportyou.fr 
Twitter : @WeSportYou – LinkedIn We Sport You – Facebook : WeSportYou – Google + : WeSportYou – Instagram : WeSportYou
Nos événements « Sport & Entreprises »
  : WeSportYou

=> Retrouvez la Touch’ We Sport You